Symposium de Conté : Altercation entre garde présidentielle et agents de protection de Cellou, le pire a été évité de justesse !

Alors qu’il n’était pas invité au Symposium organisé par le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), pour commémorer le sixième anniversaire de la disparation du Général Lansana Conté, le président Alpha Condé, a improvisé samedi une visite au siège du PUP, sis au quartier Cameroun dans la Commune de Dixinn.

Mais l’arrivée du Chef de l’Etat, qui n’était pas invité à la cérémonie commémorative de l’an 6 de la mort du Feu Général Lansana Conté, n’a pas plu aux militants de l’ancien parti au pouvoir, le PUP. Au moment où il (Alpha Condé ndlr) a fait son entrée, le Chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, qui a été un proche collaborateur du Feu Général Lansana Conté, était au podium et il faisait des témoignages sur les 24 ans du règne de Conté. Du coup, la présence du Chef de l’Etat qui n’était pas convié perturbe la cérémonie et l’opposant Cellou Dalein Diallo quitte le Podium et rejoint sa place. Une vive altercation éclate entre la garde présidentielle qui veut dégager tout le monde et la garde rapprochée de Cellou Dalein Diallo qui veut protéger l’opposant. Et ce, devant les cris des militants du PUP qui ne voudraient pas sentir le Chef de l’Etat dans cette cérémonie. Certains militants du PUP, vont jusqu’à tenir des propos hostiles au président Alpha Condé en chantant en chœur ‘’Ebola, Ebola !  ». Face à cette vive tension, des sages de la Basse Guinée s’impliquent pour calmer les esprits. Ainsi, Alpha Condé vient au Podium, prend le micro, mais il a du mal à s’exprimer devant les militants du PUP qui ne cachent pas leur colère sur sa présence dans cette cérémonie.

Malgré tout, il s’adresse à la foule massivement mobilisée pour la circonstance tout en précisant qu’il n’était pas invité à cette cérémonie, mais en tant que père de la nation, c’est aussi son devoir de prendre part à cette cérémonie : ‘’Quant on a été Chef de l’Etat, on a représenté toute la Guinée. Le président Sékou Touré a représenté toute la Guinée, le président Conté a représenté toute la Guinée. Nous avons du respect à leurs familles et à leurs mémoires. Je suis très heureux qu’il ait eu cette initiative d’organiser un symposium. Vous devez savoir que la Guinée ne peut aller de l’avant que si nous sommes unis. Nous devons continuer l’œuvre commencée par nos prédécesseurs ’’ a-t-il déclaré. Plus loin, le Chef de l’Etat dira que : « Le président Conté nous a engagé sur la voie de la démocratie ».

Revenant au podium, après le passage du président Condé, le Chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, reprend le micro et parle des acquis du régime Conté avant de faire des révélations sur la rébellion qui avait secoué la Guinée en 2000: ‘’Il est important que les guinéens sachent qui était derrière cette rébellion, il est important que les guinéens sachent qui a assassiné le Colonel Panival Bangoura, il faut qu’on sache qui avait tué les guinéens à Guéckédou, à Pamalap, à Faranah, à Kissidougou, cette phase de l’histoire de notre pays doit être dite. Il faut que les guinéens sachent qui a été à l’origine de l’attentat contre le cortège du président Lansana Conté à Enco 5. Toutes ces zones d’ombres doivent être éclairé pour qu’on sache qui est qui dans ce pays parce qu’on parle trop et on ne situe pas les responsabilités’’ a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Au moment où nous étions sous presse, le Symposium se poursuit au siège du PUP, mais le président Alpha Condé, qui n’était pas la bienvenue dans cette cérémonie, s’est retiré après avoir prononcé un court discours.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.