Système de santé agonisant : de qui se moque Alpha?

Alpha Condé passe tout le temps à ratatiner les enseignants pour leur niveau, à vouer aux gémonies des médecins et des magistrats. C’est ce même président qui rappelle : «Nous appartenons à deux corps qui ont prêté serment, c’est-à-dire les médecins et les enseignants. Vous avez fait le serment d’Hippocrate, ça veut dire que vous privilégiez de servir. Quand on veut gagner de l’argent, on ne devient pas médecin et quand on veut devenir riche, on ne devient pas professeur. »

Il a dénoncé par ailleurs ce qu’il appelle « des brebis galeuses » dans le secteur. Mais, « il revient aux autres de lutter contre les brebis galeuses, sinon c’est un crime, parce qu’un médecin fait le serment d’Hippocrate de servir et non pas se servir, sinon il devient commerçant, homme d’affaires, il crée une usine ou une entreprise », se lâche Alpha Condé chez nos confrères de média Guinée. Le président demande aux médecins d’être courageux : « Il faut que vous ayez le courage de vous regarder dans le miroir, et voir quelle image le miroir vous jette. Il faut que les États généraux trouvent des solutions pour qu’on éradique tous ces mauvais comportements.»

Sauf qu’il ne dit pas les moyens qu’il met à leur disposition. On le sait en effet, que bien des hôpitaux sont hors service : absence de sources d’énergie, de matériels roulants comme ambulance, de médicaments, de qualification, etc. Alpha Condé a certes oublié qu’il a encore dans ses tiroirs poussiéreux toutes les recommandations issues des assises organisés par les blouses blanches.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.