Tabaski : le sermon de l’imam Camara agace Makanera

Comment échapper à l’étiquetage politique et aux chausse-trappes des contradictions politico-politiciennes en Guinée ? C’est la question que l’imam de la mosquée Fayçal, Elhadj Mamadou Saliou Camara, après la réplique cinglante qu’un des passages de son sermon de la Tabaski vient d’essuyer de la part de l’ancien ministre, Alhoussein Makanera Kaké. Pour le chef religieux, ce questionnement en forme d’introspection s’impose d’autant que son prêche de la fête de Ramadan lui avait valu des critiques encore plus acerbes.
Cette fois, son sermon portait sur la notion de l’unité et sur l’ingratitude. Au titre de cette dernière, il a flétri en guise d’illustration, les ministres qui se retournent contre le chef dès leur limogeage. Se sentant visé, l’ancien ministre de la communication n’a pas tardé à répondre à l’imam. S’adressant directement à Elhadj Camara, Makanera déclare : « Ce que je veux dire à l’imam, il ne faut pas qu’il donne raison à Alpha Condé parce que celui-ci a dit ici, les gens s’en souviennent encore, qu’il regrette d’être musulman compte tenu des propos de certains imams ».
Plus virulent encore, il dénonce la duplicité de l’imam :
« Ce sont les mêmes personnes qui traitaient Alpha Condé (de tous les noms d’oiseaux) qui a fait 40 ans dans l’opposition, qui pensent aujourd’hui qu’être opposant à Alpha Condé, c’est lui faire la guerre. Moi je pense que la Guinée a des problèmes qu’on peut exprimer quand on a l’occasion de voir le chef, que de s’attaquer à des personnes qui ne se battent que pour aider le peuple »
A.     Sacko, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.