Les tablettes promises aux étudiants bientôt disponibles !

À l’occasion du lancement de la deuxième édition de la Semaine nationale du numérique, ce lundi 20 mars 2017, à la Maison de la presse à Coleah, le ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie numérique a annoncé la disponibilité dans les prochains jours des tablettes promises aux étudiants par Alpha Condé lors de sa campagne électorale pour la présidentielle d’octobre 2015.

Selon Moustapha Mamy Diaby, un premier lot de 25 000 tablettes seront remises aux étudiants tandis que les 75 000 restantes seront en train d’être rassemblées à l’Institut supérieur de technologie (IST) de Mamou. M. Diaby a précisé que tous les détails au niveau des guichets où les étudiants pourront aller accueillir ces tablettes seront donnés avant le début de la distribution.

Toutefois, contrairement à ce que le gouvernement a longtemps prétendu, ces tablettes ne sont pas gratuites. « Elles seront distribuées aux étudiants guinéens à crédits », a indiqué Alpha Bacar Jatropha Barry qui assure l’exécution du projet. « Un étudiant, une tablette » est une initiative présidentielle qui vise à « permettre aux étudiants d’avoir accès à plus de ressources documentaires et académiques en se servant [des nouvelles technologies], grâce à une connexion internet ».

Annoncées depuis près de deux ans, les tablettes attendues par les étudiants guinéens seront vendues à 105 dollars. Le paiement se fera par tranches afin de faciliter leur accès à tout le monde. Mais sachant leur niveau de revenus, des milliers d’étudiants risquent de ne pas pouvoir s’offrir les fameux appareils qui font l’objet d’une communication qui frise la propagande. À moins que le président Alpha Condé décide de subventionner leur acquisition pour aider la majeure partie d’étudiants pauvres qui peuplent les institutions d’enseignement supérieur du pays.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.