Taouyah : Les citoyens maintiennent leur désapprobation au nouveau Chef du quartier

Depuis de révocation de l’ancien Lévi Saint-Etienne, en prison, dans l’affaire dite « drame de Rogbané », une crise persiste toujours pour la succession du Chef de quartier de Taouyah. Les populations de cette localité située dans la Commune de Ratoma, réitèrent leur désapprobation au nouveau Chef du quartier nommé par la Mairie de Ratoma. Pour passer de la parole à l’acte, les jeunes du quartier ont organisé plusieurs manifestations de rue pour réitérer leur appel au limogeage du nouveau Chef du quartier.

Après avoir mené plusieurs démarches auprès des autorités communales pour obtenir le remplacement du nouveau Chef de quartier, les jeunes de Taouyah envisagent de descendre dans la rue ce mardi pour renouveler leur appel à la révocation du nouveau Chef du quartier.

Cette menace de manifestation intervient au lendemain du report du procès de l’ancien Chef du quartier, Lévi Saint-Etienne et ses co-accusés (Malick Kébé, Mbaye, Habib Diallo et autres), tous poursuivis dans l’affaire du drame de Rogbané qui avaient couté la vie à 34 jeunes adolescents, à la suite d’une bousculade lors d’un concert le 29 juillet dernier. Désormais, le procès de Malick Kébé et ses co-accusés se tiendra le 22 décembre prochain à la Cour d’Appel de Conakry.

Pendant ce temps, les jeunes de Taouyah exigent le remplacement du nouveau Chef du quartier, qui, selon eux, ne se préoccupe pas des problèmes du quartier.

Affaire à suivre…..

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.