Technologies: Troisième édition de l’Africa Startup Initiative

Ce programme est conçu pour repérer les compétences et faire évoluer les jeunes entreprises technologiques en Afrique.

Un appel à candidatures a été lancé pour la troisième édition de l’Africa Startup Initiative, un programme porté par l’accélérateur technologique panafricain Startupbootcamp (SBC) Afritech. Ce programme est conçu pour repérer les compétences et faire évoluer les jeunes entreprises technologiques en Afrique, actives notamment dans les secteurs tels que la FinTech, l’InsureTech, l’AgriTech, la ClimateTech, l’e-Commerce, la Digital Health et la CleanTech, a indiqué SBC Afritech. Dans ce contexte, l’accélérateur technologique organisera des événements de repérage « FastTrack » dans plus de dix pays du continent, dont la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Ghana, le Kenya, le Maroc, la Tanzanie et l’Éthiopie.

À l’issue de l’appel à candidatures, dix start-ups seront sélectionnées et recevront des avantages d’une valeur de plus de 750 000 dollars, notamment des crédits d’Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Services, et un investissement en espèces de 18 000 dollars. Une fois sélectionnés, les participants passeront trois mois à bénéficier d’un encadrement intensif dans le cadre de cours de maître dirigés par des experts et portant sur les principes fondamentaux de la mise à l’échelle, depuis le canevas du modèle d’entreprise jusqu’à la collecte de fonds, en passant par la méthodologie allégée, a-t-on expliqué.

La troisième édition de l’Africa Startup Initiative se déroulera au Sénégal et se terminera par une journée de démonstration hybride au cours de laquelle les fondateurs de start-ups présenteront leurs solutions novatrices à un large public composé de médias, d’investisseurs, de partenaires commerciaux et de parties prenantes du secteur. Lancé en 2017 comme le premier accélérateur de start-ups panafricain soutenu par plusieurs entreprises, SBC Afritech mène des programmes d’accélération de classe mondiale, en travaillant avec certaines des start-ups les plus disruptives du continent africain.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.