Téléphonie : Cellcom Guinée menacée de fermeture

Installée en Guinée, il y a plus d’une dizaine d’années, la Société de téléphonie mobile Cellcom Guinée risque gros. Suite à un non paiement des redevances à l’Etat guinéen, Cellcom Guinée est menacée de fermeture.

Même si pour l’instant, il y a encore un service minimum de la partie technique pour éviter de causer des dommages aux abonnés, les bureaux administratifs de la téléphonie mobile sont cadenassés depuis quelques jours.

Invité dans l’émission « Les Grandes Gueules » de la radio Espace fm, le Directeur Général de l’ARPT revient sur le contentieux entre Cellcom et l’Etat guinéen né du non paiement des redevances à l’Etat.

 « Je ne dirai pas fermer, les portes ont été mises sous scellé  suite au refus de paiement des redevances et des trafics nationaux et internationaux. Nous avons fait plusieurs relances depuis notre prise de fonction, nous avons fait plusieurs relances à Cellcom, à tous les opérateurs d’ailleurs, y compris les radios et les télés de venir se mettre en règle. Donc Cellcom n’a pas voulu coopérer, nous les avons adressés un courrier le 18 septembre en leur disant de se rapprocher à l’ARTP pour le règlement du trafic national et international. La part de l’État qui est récolté à Cellcom n’appartient pas à Cellcom, ça appartient à l’État et les Guinéens ont déjà Payé », explique Yacouba Cissé avant de préciser :

« Le service minimum continue, hier la partie technique qui peut impacter les utilisateurs et les consommateurs n’a pas été touchée, c’est juste les bureaux administratifs », a-t-il précisé

Interrogé sur l’impact de la pandémie COVID-19 qui a affecté sérieusement l’économie guinéenne, le Directeur de l’ARPT estime pour sa part que la consommation a même augmenté au niveau des opérateurs de téléphonie pendant cette pandémie « Nous sommes d’accord qu’il y’a l’impact de COVID-19 sur l’économie guinéenne, mais les opérateurs de téléphonie mobile et les F.A.I ne peuvent pas se réclamer parce qu’il y’a télétravail, donc il y’a consommation. Donc quand les gens ne vont pas au bureau il y’a consommation, donc la consommation au contraire a augmentée au niveau des opérateurs de téléphonie mobile et des fournisseurs d’affaires internet », a-t-il indiqué.

Il reste à voir si ce bras de fer va perdurer étant donné que Cellcom Guinée occupe la 3ème place du marché de téléphonie en Guinée.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.