Tibou Kamara à sa prise de fonction : « Je ne ferai pas de promesses… »

Le nouveau ministre d’Etat Conseiller spécial du Président de la République, a été installé dans ses fonctions de ministre de l’Industrie et des PME.

Tibou Kamara qui remplace Boubacar Barry à cette fonction, ne veut pas prendre des engagements encore moins de faire des promesses.

« Je ne ferai pas de promesses et ne m’engage à rien avant de vous avoir rencontrés et écoutés, avant de savoir où en est-on déjà, où voulons-nous aller ensemble. Ce qui me semble important ici et maintenant, c’est de vous dire toute ma disponibilité à travailler avec chacun, d’être à l’écoute de tous, sans préjugé ni la moindre intention de privilégier les uns et d ‘exclure les autres »  a prévenu l’ancien ministre Secrétaire général à la présidence, sous l’ère de la transition militaire.

Poursuivant, Tibou Kamara ajoute, « Nous savons tous que Dieu en qui nous croyons ne fait pas l’unanimité parmi ses créatures, ce n’est pas donc un homme qui peut espérer plaire à tout le monde. Cependant, je ferai l’effort de ne déplaire à personne. Je fais le pari qu’avec vous, le ministère de l’industrie et des pme sera plus connu et plus respecté encore. », a-t-il espéré.

Plus loin, Tibou Kamara annonce les couleurs. Il parle plutôt de la tenue prochaine d’un salon de l’industrie à Conakry « Il me semble important d’encourager l’émulation et l’innovation : c’est pourquoi, nous envisageons de lancer un concours national de l’innovation. Il vise la promotion et la diffusion de la culture d’innovation à une large échelle, à récompenser  et inciter aussi  les entreprises et tout autre prometteur qui ont développé un projet innovant.  Il nous faudra œuvrer au rapprochement  entre les opérateurs du monde économique et celui de la recherche pour une étroite collaboration à travers la conciliation de l’offre et de la demande émanant de l’université et de l’entreprise. Pourquoi ne pas organiser, à l’instar d’autres, un salon de l’industrie qui sera une plateforme d’échanges entre tous les intervenants dans le secteur ? , s’interroge-t-il.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.