Toumba, encore devant les juges, mardi !

On n’est loin de finir avec celui qui est considéré aujourd’hui comme le cerveau des massacres du stade du 28 septembre de Conakry. Toumba Diakité sera mardi matin devant les juges. L’information est donnée par un de ses avocats : « L’audition se poursuit. Il y a eu une suspension parce qu’après cinq heures, il faut permettre au prévenu de ne pas voir ses pistes brouillées. A la requête même du Procureur, on a décidé de suspendre l’interrogatoire pour être repris le mardi à 10 heures. »

L’ex aide de camp ploie sur des charges multiples et variées. Meurtre, viol, pillage, incendies volontaires, coups et blessures volontaires, torture, enlèvement, agressions sexuelles, séquestration, attentat à la pudeur. Ce sont entre autres faits reprochés à Toumba Diakité. Certainement, peu de choses dans l’assiette de Mathurin, Tiegboro, Pivi et Cie. Ces autres inculpés circulant en toute liberté dans la capitale guinéenne. Sans aucune crainte.

De toute évidence, note Me Yomba Kourouma dans la presse locale, Toumba Diakité ne reconnait pas les charges qui pèsent contre lui. « Elles ne lui ressemblent pas et elles ne lui sont pas opposables. Il est en train de démontrer qu’il y a erreur sur la personne du meneur, sur la personne de l’ordonnateur et sur la personne de l’exécuteur. C’est ce qu’il entend faire connaitre au pool des juges et au peuple de Guinée », lâche l’avocat. On risque donc d’être édifiés la semaine prochaine, au moment même où Konaté indexe une pile d’anciens proches du CNDD.

C’est la panique à bord et les Guinéens, pantois, assistent à des répliques par médias interposés. Au même moment, le Garde des Sceaux annonce le procès pour cette année. Des têtes vont donc tomber absolument. En attendant, c’est le chambardement…

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.