Toumba extradé : Bah Oury mué en protecteur

Bah Oury n’est pas trop sûr de la garantie sécuritaire que le gouvernement s’engage à assurer pour que le procès de Toumba ait lieu. Il ne se limite pas là. Il se soucie aussi du probable manque d’équité. Sinon que « L’extradition de Monsieur Toumba Diakité, est un grand pas dans la possibilité pour que les juridictions guinéennes puissent organiser le procès. »

Bah Oury, en protecteur de Toumba ne veut pas du tout« qu’on présente Monsieur Diakité comme étant un bouc émissaire qui porte à lui seul toute la charge de la journée tragique du 28 septembre. » Il est favorable pour la démarche selon laquelle les rôles de chacun des inculpés soient étudiés. Seule évidence : « Monsieur Toumba Diakité était présent au stade et a fait sortir un certain nombre de responsables politiques mais personnellement, CellouDalein et moi avions été sortis du stade grâce aux bons offices, si je peux m’exprimer ainsi, du Colonel  Tiegboro. Parce que nous nous étions en arrière et CellouDalein était pratiquement évanoui.Le colonel Tiegboro nous a recueillis dans sa jeep et nous a emmenés au dispensaire du camp Samory Touré. » Conséquence : « Donc je pense qu’il faut avoir une lucidité dans la gestion de ce dossier. »

Quoi qu’il en soit, le gouvernement s’est engagé à assurer la sécurité du grand prisonnier de Conakry. Cet engagement suffit-il pour dormir tranquille ? Oui, pourrait-on dire. Mais, Mathurin, Pivi, Tiegboro et consorts n’ont plus les yeux pour dormir. Même sous Alpha Condé où l’impunité est érigée en devise.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.