Tourisme durable dans les parcs transfrontaliers : la Guinée s’essaie !

Le tourisme est loin d’être un secteur développé en Guinée. Et pourtant, c’est un secteur qui devrait pouvoir apporter des recettes à la caisse de l’Etat. Mais il vit une léthargie maladive. Avant Ebola. Récemment, le ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat a fait un compte rendu de la participation de la Guinée à la réunion du Comité de pilotage sur le projet de Tourisme durable dans les parcs transfrontaliers en Afrique de l’Ouest.

C’était au cours d’un conseil des ministres. Qu’est-ce que la Guinée a à gagner dans cette démarche. Loucény Camara explique que parmi les principaux acquis de cette rencontre figurent le renouvellement du mandat du ministre à la présidence du Comité et l’accord pour l’organisation avant la fin du premier semestre 2015, à Conakry, de la réunion ministérielle préparatoire de la seconde conférence des bailleurs de fonds du projet.

C’est ainsi que Loucény Camara, afin d’accélérer les procédures en cours et conforter la position stratégique de la Guinée, a sollicité du gouvernement qu’il réitère son soutien au projet, qu’il apporte un appui diplomatique et financier à son département et qu’il confirme le Coordonnateur Technique Régional afin de renforcer le cadre institutionnel. Il reste qu’en Guinée, pour prouver sa mauvaise foi, on évoque ici et là cette affaire d’Ebola.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. […] Tourisme durable dans les parcs transfrontaliers : la Guinée s’essaie ! […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.