« Tous les Algériens sont devenus politologues ! »

Depuis le début de la contestation, les trottoirs et les esplanades d’Alger se sont transformés en scènes ouvertes où tout le monde est invité à donner son point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.