TPI de Kankan : 7 accusés dans l’affaire de vol de carburant à la central d’EDG ont été acquittés !

Au mois de juillet dernier, dans une décision de justice, le tribunal de première instance de Kankan, a condamné à des peines maximales allant de 3 à 10 ans d’emprisonnement fermes une dizaine de personnes cités dans la rocambolesque affaire de vol de carburant signalé au sein de la centrale régionale énergétique de  société d’électrification EDG. Seulement 3 accusés avaient comparus dont le chef de la centrale.

Un mandat d’arrêt avait été lancé à l’encontre des accusés en cavale. 3 mois après, 7 parmi eux, se sont rendus d’eux même aux autorités. Ils ont comparu ce jeudi 7 novembre 2019, à la barre et au finish, ils ont été acquittés. Au sortir de la salle d’audience. procureur de la république, Aly Touré s’est exprimé:

« Au mois de juillet passé l’affaire de vol de carburant a été jugé au tribunal de première instance de Kankan. Une décision de condamnation a été prise à l’encontre d’un certain nombre de personnes. C’est trois personnes qui étaient présentes à  la barre et qui ont été condamnées à des peines allant de 3 à 10 ans. Il y avait aussi des personnes en fuites 7 travailleurs d’EDG et un receleur. Donc le jugement qui a eu lieu aujourd’hui, concernait  les 7 personnes et le juge a constater que les 7 personnes n’étaient pas présentes lors du vol de carburants sur les lieux et l’auteur principal des faits ne les a pas dénoncer. Ces 7 personnes qui se sont opposés et qui se sont présentés à la barre ont bénéficié de la relaxe c’est-à-dire le tribunal ne retient aucune charge contre ces personnes.  Par contre ceux  qui ne se sont jamais présenté,  la décision est maintenue à leur endroit. C’est la position de la loi et nous ne  sommes pas des procureurs fonceurs à tout prix il faut condamner.  Les faits on prouvé que ces gens n’étaient pas sur les lieux et n’ont participé  aucunement à cette affaire de vol de carburant à L’EDG. Donc il est clair qu’on doit se relier à la décision du tribunal.  C’est pourquoi nous n’avons pas relevé appel. Parce que nous-mêmes on était à l’audience, les interrogatoires ont été menées devant nous et nous avons posés des questions et au finish, nous avons compris que ces personnes n’avaient aucune responsabilité dans ce vol de carburant.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.