Transhumance politique : Un dissident du RPG menacé  

Passi Condé, diplômé sans emploi appartenait jusque-là, à un groupe de contre-manifestants pour semer de désordre au cours des manifestations politiques de l’opposition guinéenne. Il y a à peine deux semaines, il a décidé de jeter l’éponge au RPG-Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, au profit de l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition guinéenne.

Aujourd’hui, ce transfuge du RPG-Arc-en-ciel fait l’objet des menaces depuis sa déclaration, la semaine dernière au siège de l’UFDG, apprend votre quotidien électronique de sources proches de Passi Condé.

Le seul crime commis par transfuge du RPG-Arc-en-ciel, qui fait l’objet des menaces, est d’avoir fait des révélations sur la gestion du parti au pouvoir auquel il dit être déçu, surtout de la méthode de gouvernance d’Alpha Condé.

Ce jour-là, Passi Condé, a déclaré devant les militants de l’UFDG qu’il faisait parti d’un groupe de contre manifestants. Lisez plutôt un extrait de sa déclaration…

« J’appartenais à la structure des contre -manifestants, spécialisé dans les provocations et infiltrations. Je détiens encore mon badge. Notre rôle a toujours consisté à infiltrer les manifestations de l’opposition pour créer le désordre, jeter des cailloux sur les forces de l’ordre pour inciter à la répression. En venant à l’UFDG, j’avais promis à Cellou Dalein Diallo que le RPG va plier bagages dans plusieurs localités de la Haute Guinée. 

Je suis heureux de vous dire qu’à Faranah le siège du RPG est fermé.

Les autres suivront au fur et à mesure. Le 4 août prochain, il faut que tous les guinéens se lèvent pour chasser la dictature et le mensonge. ».

 

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.