Transhumance politique : L’UFDG ouvre ses portes aux frustrés du régime

L’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG du samedi 04 juin a été marquée par la présence des certains dissidents du RPG. L’ancien ministre de la Communication, Alhouseiny Makanera Kaké et Aboubacar Sidiki Diaby, ancien officier de l’armée guinéenne.

L’objectif de leur présence au siège de l’UFDG est de montrer à la face du monde, leur ralliement au parti de Cellou Dalein Diallo.

Makanera explique les raisons qui l’ont amené à rejoindre le principal parti de l’opposition guinéenne.

« J’ai toujours demandé à Dieu de me permettre de faire violence sur moi-même, quand je me rends compte que je me suis trompé, de me mettre en garde à vous et de demander pardon ! Elhadj Cellou, je vous demande pardon. » a déclaré l’ancien ministre de la Communication devant les militants de l’UFDG.

Avant d’ajouter : ‘’(…)  Ce qui m’a motivé à rejoindre ce parti, c’est une chose que je ne vais jamais oublier, c’est lorsque Madame Dalein est parti me rendre visite quand j’ai fait l’accident, Alpha Condé et sa femme, personne n’est venu me rendre visite’’

A l’entame de son discours, Aboubacar Sidiki Diaby, ancien militaire reconverti en politicien, l’un des frustrés du régime dira: « Mon problème c’est quoi ? J’ai vu que Alpha Condé est en train de diviser le pays. Comme Lansana Kouyate l’a dit, c’est le plus grand diviseur commun. Il a divisé le pays, il a divisé les régions, il a divisé même les familles. » a-t-il laissé entendre.

S’exprimant sur l’historique du RPG, le parti au pouvoir, Aboubacar Sidiki Diaby dira tout simplement : « Chers militants de l’UFDG, je vous dis aujourd’hui que le RPG a été créé le 2 octobre 1987 dans un hôtel au Burkina Faso. Mais, personne du RPG ne vous le dira parce qu’étant un jour important pour notre nation. Aucun d’eux n’était présent et j’étais le seul guinéen à cette rencontre. Les militants qu’Alpha Condé appelle les militants de la vingt-cinquième heure sont ceux de 2010, c’est à dire le RPG arc-en-ciel. Mais, ça, ce n’est plus mon problème », a déclaré Aboubacar Sidiki Diaby, président du Collectif Militant pour l’Unité Nationale (COMUNA).

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.