Transition : la junte répond à la CEDEAO

Quelques jours après la sortie du Président de la Commission de la CEDEAO, Jean Claude Kassi Brou, qui a estimé, chez nos confrères d’Africa24 qu’une transition ne pourrait s’apparenter à un mandat et que le délai de 36 mois ne soit pas réaliste, la junte guinéenne a répondu au diplomate de l’organisation sous-régionale.

Par la voix du porté parole de la présidence, Amara Camara, la junte guinéenne pense que M. Brou n’est pas la personne la mieux indiqué pour rejeter pour cette proposition de durée.

C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi à Conakry  dont nous vous livrons un extrait de l’intervention du Colonel Amara Camara :

« A mon humble avis, je dirais que c’est un manque d’élégance et de respect pour l’institution qu’on représente. C’est à dire prendre la parole sans l’aval de l’institution habilitée. Le CNRD et le président se sont prononcés sur la durée de la transition, il appartenait logiquement aux Chef d’Etat de la CEDEAO de se prononcer et ensuite lui il relaye les propos de la CEDEAO. Dans la passion on peut perdre la raison et se tromper, mais à un certain niveau de responsabilité il est important de dépassionner le débat. Nous sommes dans une transition qui mérite beaucoup d’attention. Cela voudrait que nous fassions attention à tout ce que nous pouvons dire et tout ce que nous pouvons faire. Je ne pense à mon humble avis que monsieur Brou soit la bonne personne pour donner ses leçons à la Guinée(..) la CEDEAO est une institution que la Guinée respecte. Nous dissocions la passion de monsieur Brou à la CEDEAO » a estimé le tout puissant Ministre Secrétaire général à la présidence.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.