Des travailleurs licenciés par G4S en désaccord avec la direction de l’entreprise‏

Une centaine d’anciens employés de la société de gardiennage G4S sont en conflit avec la direction de l’entreprise. En cause, le licenciement “absusif” décidé contre ces travailleurs. Bien qu’ils avaient signé un contrat à durée indéterminée avec la société, une centaine d’entre eux sont au chômage depuis plus de cinq mois.

Selon un employé licencié, G4S n’a avancé aucune raison pour justifier sa décision. S’agirait-il d’un motif économique ? Leur porte-parole rappelle que l’entreprise a droit de diminuer son effectif lorsqu’elle est confrontée à des problèmes de rentabilité. Mais Sime M’Poula souhaite que cela se fasse dans les règles de l’art, conformément aux dispositions prévues par la loi.

Aujourd’hui, ces anciens travailleurs réclament de la société les mesures d’accompagnement pour les personnes licenciées. Pour accentuer la pression, ils ont été reçus lundi par l’Inspection générale du travail qui leur a demandé d’adresser une de convocation à leur ancien employeur. Une demande aussi faite, d’après M. M’Poula.

Ces derniers temps, de nombreuses sociétés de gardiennage ont procédé à la diminution de leurs effectifs. C’est le cas notamment d’Intercom qui a licencié plus de 200 personnes. Un bras de fer est également engagé entre la direction de cette société et ses anciens employés.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.