Les travaux de la reconstruction de la rentrée du stade de Labé badinent

Il y a plus d’un mois, un camion d’une compagnie de transport de poids lourds basée dans la capitale, a heurté la rentrée du stade régional El hadj Saifoulaye Diallo.

La reconstruction a été confiée à un entrepreneur local par la société d’assurance du chauffeur. Selon Aboubacar Keita responsable local de la MUTRAGUI : « Nous avons engagé la procédure qui doit aller jusqu’à Conakry, mais en raison du fait que c’est un lieu stratégique pour la jeunesse et au cas où nous avons des autorités, des invites… C’est un lieu hautement symbolique, nous avons jugé nécessaire d’engager les travaux sous préfinancement local en attendant que la procédure ne finisse ».

Mais des rumeurs qui courent dans la cité donnent l’assureur redevable à l’entrepreneur, chose que rejette Monsieur Keïta : « On ne doit rien à l’entrepreneur, jusqu’à là où je suis, c’est moi qui ai payé ce qui est fait, mais à ce jour, nous restons lui devoir aucun franc ».

Cependant, à entendre l’entrepreneur Mamadou Alpha Diallo, les propos de Monsieur Keita tiennent puisque qu’il est entré en possession de son dû : « Ils m’ont remis un million pour démarrer les travaux, j’ai aussi mis la main dans la poche pour accompagner. Je me suis dit de vérifier comment est-ce qu’ils vont me payer. Je me suis rendu compte qu’ils n’ont pas honoré leur engagement parce qu’ils m’ont payé qu’au compte-gouttes. »

À noter que les travaux sont pour le moment aux arrêts, car selon Monsieur Keita, il attend le financement de la maison mère pour pouvoir achevé les travaux.

Sally Bilaly Sow, correspondant kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.