‘’Les trois raisons qui font échouer les Chefs d’Etats Africains’’, selon Alpha Condé 

C’est un président décontracté qui était face à la presse dimanche au Palais Sékhoutouréya. Alpha Condé, veut dire tout sur sa gouvernance. Alors que le nom de son fils, Mohamed Alpha Condé est cité dans un scandale de corruption par une ONG Britannique, le numéro un guinéen tente de défendre sa famille. Selon lui, ce sont trois choses qui font échouer les Chefs d’Etats en Afrique : l’argent, les femmes et la famille.

« Qui d’entre vous ici, connaît le visage de mon fils, parmi les journalistes ? Il n’y en a pas beaucoup. Comme on n’arrive pas à m’atteindre, puisqu’en matière de communication, ils n’ont pas d’argent, il faut trouver un bouc- émissaire. Franchement, ça ne me fait ni chaud, ni froid. Dès que je suis devenu président j’ai dit dans Jeune Afrique que si ma femme se trompe pour m’apporter un dossier, je divorce parce que moi, je connais l’Afrique. Les chefs d’Etat échouent en Afrique pour trois raisons : l’argent, les femmes et la famille. Aucun membre de ma famille n’est dans une affaire. Les gens sont libres de dire ce qu’ils veulent. Allez voir un membre de ma famille d’aller dire telle chose au président. », avoue le président guinéen.

Et Alpha Condé d’enfoncer le clou : « Parfois même, les femmes racontent des histoires en ville parce qu’on ne connaît pas ma maitresse, ceci ou cela. Moi, je ne suis pas dedans. Moi, je veux réussir. Il ne faut pas que l’argent, une maîtresse ou ma femme ait de l’influence sur moi. J’agis dans ce sens-là. Vraiment, les gens n’ont qu’à écrire ce qu’ils veulent. Cela ne me fait ni chaud, ni froid. Ce sont les gens dont on met les intérêts cause qui paient les journalistes, c’est tout. », dénonce-t-il.

Depuis les révélations sur ce scandale de corruption dont son fils est fortement impliqué, les commentaires vont bon train et la nouvelle défraie la chronique à Conakry.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.