Tué par balle, Thierno Hamidou Diallo a été inhumé ce vendredi à Bambeto‏

Tué par balle mardi en début de soirée à Bambeto en marge de la manifestation de l’opposition guinéenne, Thierno Hamidou Diallo a été inhumé dans son quartier, ce vendredi après la grande prière, au «cimetière des martyrs» à côté des autres victimes de répression policière de ces dernières années. Malgré la pluie, des milliers de personnes ont assisté aux funérailles du jeune homme abbattu par un policier alors qu’il se trouvait au balcon de l’appartement occupé par sa famille.

C’est dans une forte émotion que la foule a accompagné le défunt à sa dernière demeure. Sur des pancartes, les jeunes militants de l’opposition dénonçaient la brutalité policière qui s’abat sur l’axe à l’occasion de chaque manifestation politique, traitant les agents des forces de sécurité de «policiers assassins».

En plus des leaders de l’opposition, comme Cellou Dalein Diallo, Aboubacar Sylla, Mouctar Diallo, Alhousseine Makanera Kaké et Papa Koly Kourouma (anciens alliés du président Alpha Condé), le président du groupe parlementaire RPG/Arc-en-ciel, Amadou Damaro Camara, était également présent à la cérémonie funèbre. Une présence qui vise à faciliter la décrispation du climat politique, estiment des observateurs.

Depuis avril 2011, date de la première manifestation contre le régime Condé, plus de 70 personnes ont été tuées par les forces de l’ordre ou lors des accrochages avec des contre-manifestants. Le jeune Thierno Hamidou Diallo, qui était âgé d’une vingtaine d’années, vient alourdir ce macabre décompte.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.