Tunisie : Des initiatives pour lutter contre la propagation du coronavirus

Tunisie : Des initiatives pour lutter contre la propagation du coronavirus

Prisons tunisiennes et étudiants se mobilisent pour fabriquer des masques de protection respiratoire et antivirus. Un téléthon national de solidarité a permis de collecter plus de 27 millions de dinars.

Tunis (dpa) – À l’heure de la lutte contre la propagation du coronavirus, les professionnels de la santé en Tunisie sont confrontés à un manque de masques de protection respiratoire. Jusqu’au 29 mars 2020, quatre médecins ont été atteints du coronavirus et plus de 100 médecins et infirmiers se sont mis en quarantaine après avoir contacté sans protections des patients, ultérieurement testés positifs au Covid-19, selon la centrale syndicale tunisienne UGTT.

Dans ce contexte, quatre prisons du pays ont installé des ateliers pour la confection des masques, conformes aux normes d’hygiène, au profit du ministère tunisien de la santé, a déclaré Sofiene Mezghiche, porte-parole de la direction générale des prisons.

La prison des femmes de Manouba, dans le nord de la Tunisie, a produit 3500 masques en cinq jours, a déclaré Sofiène Mezghiche à la dpa. La prison de Mornaguia (Nord), une des plus grandes du pays, a fourni selon lui 7500 masques et elle travaille actuellement à fournir environ un millier de masques par jour. Le 26 mars 2020, la prison de Mahdia sur la côte tunisienne et la prison de Borg El-Roumy (Nord), ont adhéré à cette initiative.

« Yes, we breathe »
Par ailleurs, des étudiants tunisiens ont développé, dans un temps record, des masques antivirus imprimés en 3D et les ont mis à la disposition du personnel médical et paramédical des hôpitaux tunisiens, en faveur d’une initiative baptisée « Yes we breathe ».

Lancée conjointement par l’école d’ingénieurs et la faculté de médecine de Sousse (Est), cette initiative a un double objectif. Il s’agit d’abord de protéger les médecins et les infirmiers, en charge des patients, contre les risques de contamination, par le biais d’une fabrication de masques. Ensuite, d’équiper les hôpitaux par un nombre supplémentaire de respirateurs et de réanimateurs pour faire face à une éventuelle hausse du nombre de patients en réanimation.

Dans une première phase, l’équipe des ingénieurs a concentré son travail sur la fabrication des masques pour le personnel de santé, conformément à la demande urgente des autorités sanitaires. « Yes we breathe » a fini par être parrainée par la banque tunisienne ATB.

Pays en situation économique difficile, la Tunisie a organisé, le 20 mars 2020, un téléthon national de solidarité pour soutenir la lutte contre la propagation du coronavirus. Diffusée sur les chaines TV et radio du service publique, le téléthon a permis de collecter plus de 27 millions de dinars (environ 8,5 millions d’euros). Ces fonds seront investis dans la préparation du système de santé tunisien, déjà vétuste et en difficulté.

Source: https://www.dpa-news.de/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.