Un plan à 2.000 milliards de dollars aux Etats-Unis

Le président américain Joe Biden veut investir dans les infrastructures pour relancer et améliorer l’économie.

Ce sont des chiffres qui font tourner la tête : deux billions, soit deux mille milliards de dollars. Une somme que veut investir Joe Biden dans les infrastructures américaines, pour relancer et améliorer l’économie. Le président américain a présenté ce plan pour les huit prochaines années ce mercredi 31 mars. Il prévoit notamment des programmes de réparation et modernisation de 32.000 kilomètres de routes et d’autoroutes ou la réparation de quelques 10.000 ponts à travers les Etats-Unis. Le président veut aussi investir dans l’électrique.

Des bus scolaires et des enfants aux Etats-Unis
Jeo Biden veut impulser « la révolution des véhicules électriques » avec, par exemple, le passage à l’électricité pour 20% des célèbres bus jaunes de ramassage scolaire

L’idée est donc de moderniser, tout en créant des emplois. « C’est ambitieux, c’est audacieux« , a tenté de convaincre Joe Biden, à Pittsburgh, en Pennsylvanie, où il tenait un discours. Le président américain veut créer « l’économie la plus forte, la plus résiliente et la plus innovante du monde » pour « faire croître l’économie, nous (les Etats-Unis, ndlr) rendre plus compétitifs dans le monde, promouvoir nos intérêts de sécurité nationale, et nous mettre en position de gagner la compétition mondiale avec la Chine dans les années à venir ».

Aumgentation des impôts pour les entreprises

Pour payer tout cela Joe Biden a une solution toute trouvée : augmenter les impôts sur les entreprises de 21 à 28%. Un taux qui était de 35% il y a encore quelques années, avant que Donald Trump ne l’abaisse.

Aujourd’hui il n’est plus possible que des particuliers soient plus mis à contribution au budget national que les entreprises insiste le président américain. « Il ne s’agit pas de pénaliser qui que ce soit – je n’ai rien contre les millionnaires et les milliardaires », a dit Joe Biden. « À l’heure actuelle, un couple de la classe moyenne composé d’un pompier et d’une enseignante avec deux enfants, dont le salaire combiné est de 110 000 à 120 000 dollars par an, paie 22 % de l’impôt fédéral sur le revenu pour chaque dollar supplémentaire qu’il gagne. Mais une société multinationale qui construit une usine à l’étranger ne paie rien du tout », a poursuivi Joe Biden.

Joe Biden à Pittsburgh le 31 mars 2021
Après le discours de Joe Biden, les responsables de la Chambre de commerce américaine se sont dits « farouchement opposés aux hausses d’impôts proposées

Le programme de Joe Biden devra maintenant être validé par le Congrès. Cela n’est pas encore joué. Les voix à gauche de Joe Biden réclament déjà davantage. À sa droite, comme dans les organisations patronales, on critique l’augmentation prévue des impôts. Joe Biden et ses équipes auront l’occasion de montrer prochainement si les talents de négociateurs qu’on attribue régulièrement au président américain sont biens réels et peuvent servir dans ce dossier à 2000 milliards de dollars. Un plan qui viendrait s’ajouter au plan de relance de près de 2000 milliards de dollars voté récemment pour faire face à la pandémie de Covid-19.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.