Un soutien de taille pour les avocats des détenus politiques ?

Avant même que le Me Pépé Antoine Lamah, un des avocats de l’UFDG ne mette à la place publique le préalable pour que son équipe reprenne la toge, au bénéfice des détenus politiques, un député, ancien UFDGiste, aujourd’hui allié au RPG apporte son soutien aux avocats.

Pour Aboubacar Soumah, l’homme qui rêvait remplacer Dalein au parlement en qualité de chef de file de l’opposition : « Je trouve qu’ils ont raisons de se retirer, parce qu’ils sont là pour que le droit soit dit. L’avocat, ce n’est pas défendre vaille que vaille son client.  Il souhaite qu’il y ait la manifestation de la vérité de façon juridique. Si cette vérité ne pas être obtenue, il a tout à fait raison de quitter. »

Auparavant, Antoine Pépé rappelait : « Nous allons revenir dans cette procédure quand nous aurons la garantie d’avoir à faire à une justice déterminée à trancher dans le strict respect des droits de la défense. Nous reviendrons lorsque les magistrats en charge de ces différents dossiers nous fourniront des garanties suffisantes de la tenue d’un procès juste et équitable. »

Même si cette sortie n’est pas en soi une gageure, elle n’est non plus pas un soutien pour qui connait le régime actuel, avec son durcissement.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.