Un tabloïd détenait des infos sensibles sur Trump dans un coffre-fort

Selon l’agence AP, le tabloïd américain The National Enquirer a conservé dans un coffre-fort des informations très compromettantes pour Donald Trump jusqu’à l’investiture. Dans l’intérêt du candidat à l’élection présidentielle mais aussi pour bâtir une relation privilégiée avec lui.

Selon cinq témoins anonymes proches de la société mère du National Enquirer, American Media Inc., interrogés par l’agence Associated Press (AP), ces documents conservés dans un coffre-fort offraient un « grand pouvoir » à leur propriétaire David Pecker, CEO du groupe et ami de longue date de Donald Trump. 

En effet, en dissimulant soigneusement ces « pièces à conviction », le National Enquirer empêchait ainsi que ses propres concurrents ne puissent révéler des informations sensibles et potentiellement nuisibles à Donald Trump. En contrepartie, le quotidien s’assurait de monnayer ce service auprès du principal intéressé.

Le silence des maîtresses
Selon AP, ces informations « secret défense » consistaient à l’époque de la campagne présidentielle aux preuves de l’achat du silence de plusieurs femmes avec lesquelles Donald Trump avait entretenu une relation extra-conjugale. Dont les deux maîtresses qui alimenteront ensuite la chronique médiatique: Karen McDougal et Stormy Daniels.

Mais le plan ne s’est pas exactement déroulé comme prévu.

Fuite de l’information
Le Wall Street Journal a en effet également eu vent de ces histoires pendant les élections. Apeuré par la tournure des événements, le National Enquirer aurait alors retiré les fameux documents du coffre-fort avant l’investiture de Donald Trump pour empêcher qu’ils ne soient éventuellement exploités pour confirmer les soupçons.

AP ignore par contre s’ils ont été détruits ou déplacés.

Si l’information relève de la plus haute importance dans le contexte actuel, c’est que ce même David Pecker s’est vu octroyer l’immunité judiciaire par le procureur fédéral.

Un statut qui pourrait l’encourager à dévoiler sans risque ses « petits secrets » sur Donald Trump…

https://www.7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.