Une explosion en Chine fait deux morts et deux blessés graves

Une forte explosion dans une grande ville portuaire de l’est de la Chine a entraîné dimanche l’effondrement de bâtiments, faisant au moins deux morts et deux blessés graves, d’après les autorités.

La déflagration s’est produite vers 9 heures, heure locale (3 heures en France) sur un « terrain vague » de la cité portuaire de Ningbo, dans la province du Zhejiang. « Seize blessés légers sont toujours hospitalisés. Les autres blessés légers ont pu regagner leur domicile », selon la même source.

Les décombres après l’explosion (STR / AFP)

La télévision d’Etat CCTV avait auparavant fait état de « dizaines de blessés » et diffusé des images d’hommes casqués portant des victimes, de voitures déformées, de fumée grise qui s’élève dans le ciel et de débris éparpillés sur des dizaines de mètres.

Des explosions fréquentes

L’explosion a provoqué l’effondrement de bâtiments, laissé des trous béants dans certains murs, soufflé le rideau de fer de commerces et brisé les fenêtres de logements dans un rayon d’un kilomètre, a indiqué la chaîne publique, citant des témoins. Aucune personne n’est cependant plus prise au piège dans les décombres, a précisé CCTV, laissant entendre que le bilan humain devrait rester limité.

Lors de la déflagration, de nombreuses pierres ont été projetées aux alentours de ce « chantier où de nombreux bâtiments étaient en cours de démolition », selon le journal pékinois Xinjing Bao, qui cite des voisins.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes de l’incident, a indiqué sur un réseau social la police locale.

Les explosions sont fréquentes en Chine, notamment sur les sites industriels et les chantiers, les règles de sécurité étant parfois ignorées ou contrôlées de façon très laxiste.

En 2016, une déflagration dans la canalisation d’une centrale électrique avait tué au moins 21 personnes dans le centre du pays. En 2015, des explosions géantes dans des installations chimiques de la zone portuaire de la ville de Tianjin (nord) avaient tué au moins 165 personnes, causant plus d’un milliard de dollars de dégâts.

A.R. (AFP)

L'Obs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.