Une manifestation réprimée avec des tirs à balles réelles à Kankan_Koura


La tension était à son comble dans la nuit de ce vendredi 8 janvier 2021 dans la commune urbaine de Kankan. Des barricades ont été érigées à la rentrée du quartier Kankan-Koura par les jeunes de ce quartier, qui est situé derrière le fleuve Milo et séparé du centre ville par un pont, une manière pour ces jeunes de réclamer la levée d’un barrage de contrôle nocturne installé à quelques mètres du pont qui mène à leur quartier.Réunis en plusieurs dizaines, ils (les jeunes) ont brulé des pneus sur la chaussée pour empêcher les propriétaires d’engins roulants d’accéder ou de sortir du quartier, ils prononçaient ainsi pendant plus de deux (2) heures des slogans hostiles comme « Libérez notre quartier » ou encore « enlevez ce barrage ici ».
C’est un peu plus tard dans la nuit vers 21 heures, que des pick-up de militaires armés ont fait une descente musclée sur les lieux pour libérer la circulation et instaurer le calme, mais leur intervention s’est vite transformée en affrontement avec les jeunes, jusqu’à ce qu’ils fassent usage de leur arme en faisant des tirs de sommation et disperser les jeunes frondeurs. Rencontré ce matin à Kankan-Koura, un jeune revient sur la scène :
« Ça fait bien longtemps que nous faisons savoir aux autorités, que le barrage de contrôle qui a été installé à la rentré de notre quartier, ne sert à rien, sinon que de nous arnaquer. Les agents nous fatiguent et nous, nous en avons eu marre. C’est pourquoi, nous avons bloqué la route hier soir pour exiger qu’on nous écoute. Malheureusement, les agents qui sont venus en intervention, nous ont tirés dessus. Un de nos amis a été touché à la main par balle et 5 ont été arrêtés et conduits au camp militaire » Explique t-il.
Pour le moment, le calme est revenu dans le quartier.
Depuis Kankan, Aly Badara Keita pour Kababachir.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.