Une nouvelle grève du SLECG avant les examens nationaux ?

Au niveau du SLECG, on est loin d’être satisfaits de la façon dont les engagements pris par le gouvernement sont respectés à la lettre.

Aujourd’hui, le recensement est presque bouclé et des enseignants fictifs et leurs complices courent toujours, malgré que le SLECG ait demandé « aux responsables de préparer une liste, pour procéder à un pré-recensement, avant l’arrivée des missions proprement dites. Donc, nous avons tenu compte de ces listes, malgré le fait que les directeurs d’écoles, les DPE, ont eu à octroyer les numéros matricules de ces fictifs à des éléments nouveaux qu’ils ont réaffectés à des services. Mais nous avons pris les dispositions par rapport à tout cela. Nous n’avons pas démantelé le réseau, mais nous sommes en train », a notamment précisé le camarade Aboubacar Soumah.

Le même leader syndicaliste, avec des ‘’Si’’, fait planer le spectre d’une nouvelle grève avant la tenue des examens nationaux, moment propice pour se faire entendre. Cette menace est liée notamment au refus du gouvernement de réajuster les salaires des enseignants, après que le SLECG a bouclé le recensement et donc empêché des évasions de fonds. « Si après ces résultats, on ne parvient pas à rehausser substantiellement le salaire des enseignants, nous risquons de déclencher une grève avant le début des examens. Le recensement finit avant les examens », alerte le camarade Soumah.

Cette menace sera-t-elle entendue ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.