UPR: Le torchon brûle entre Bah Ousmane et Thierno Ousmane Diallo

Depuis un certain temps, rien ne va entre Bah Ousmane, le Président de l’UPR et le ministre du Tourisme, Thierno Ousmane Diallo, membre fondateur de l’UPR du feu Siradio Diallo.

Et cause, l’alliance scellée en 2010 avec le RPG, parti présidentiel, tire à sa fin. Malgré tout, des divergences existent entre les différents protagonistes.

Pour le Président de l’UPR, en tournée dans la région du Foutah, notamment dans son village natal à Gongoré, « Nous somme à l’ère de la démocratie. » Ceci dit, l’alliance UPR-RPG prendra fin en 2020. Et Bah Ousmane n’exclut pas de se porter candidat à la présidentielle.

«  En 2010, après mon échec au premier tour j’ai signé une alliance avec le président Alpha Condé. Mais, nous avions convenu que notre alliance c’était pour deux mandats et ce second mandat finit en 2020, donc notre alliance prendra fin en 2020. Pourquoi je l’ai dit ? C’est puisqu’il y a trop de rumeurs qui circulent, qui m’accusent d’accompagner des gens éternellement. Maintenant, tout ça c’est fini. A la prochaine élection présidentielle, l’UPR sera candidat », a déclaré récemment l’ancien ministre des Travaux publics, devant une foule acquise à sa cause.

Une sortie qui n’est pas du goût du ministre du Tourisme. Pour ce membre fondateur de l’UPR, ‘’c’est maladroit’’ de la part de Bah Ousmane d’aller dire des tels propos au Foutah pour se faire plaire.

« C’est bien qu’il aille très loin pour le dire. Ce n’est pas élégant. Il fallait laisser le bureau exécutif se prononcer. Parce que le bureau exécutif ou le comité central, ne se sont jamais prononcés sur la rupture ou la suite de nos relations avec le président Alpha Condé. Ce n’est pas à lui d’aller à Pita pour le dire juste pour faire des yeux doux à certains électorats d’un parti qui n’est pas allé aux élections. Je trouve ça maladroit et il faudrait qu’on fasse très attention, car on fait de la politique…  Le contexte dans lequel cela a été dit n’était pas normal, ni approprié. C’est ça que je condamne et ce n’est pas une décision personnelle », a estimé Thierno Ousmane Diallo, actuel ministre du Tourisme.

Jusqu’où ira ce bras de fer entre les deux hommes ?

Attendons de voir…

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.