Usa: enregistré à son insu, Donald Trump s’en prend à son ex-avocat

La rupture semble consommée entre Donald Trump et son ex-avocat personnel: le président américain a jugé samedi « peut-être illégal », un enregistrement par Michael Cohen d’une conversation entre les deux hommes. Il s’est aussitôt attiré une réponse cinglante de l’entourage de son ancien homme de main.

Ces tensions entre Michael Cohen et Donald Trump interviennent alors que l’avocat, au centre d’une vaste enquête fédérale, a récemment fait savoir que sa loyauté avait des limites. L’époque où il se disait prêt à « prendre une balle » pour protéger le président des Etats-Unis semble révolue.

L’existence de l’enregistrement au coeur de la nouvelle polémique, qui remonte à deux mois avant la présidentielle de novembre 2016 et a été saisi par les enquêteurs du FBI dans les bureaux de l’avocat, a été révélée vendredi par le New York Times. Donald Trump et Michael Cohen y évoquent la possibilité d’acheter le silence d’une ex-playmate avec laquelle le président aurait eu une liaison.

Au lendemain de cette révélation, Donald Trump s’en est pris samedi sur Twitter à son ancien conseil. Il est « inconcevable qu’un avocat enregistre un client – totalement inédit et peut-être illégal », a-t-il dénoncé. Malgré cela, l’équipe du président a renoncé au principe de confidentialité des échanges entre le client et son conseil dans ce dossier, selon la chaîne CNN, qui cite des sources anonymes. Autrement dit, elle ne s’opposera pas à l’utilisation de l’enregistrement par les enquêteurs.

La stratégie de Donald Trump est donc claire: le magnat de l’immobilier veut montrer qu’il n’a rien à se reprocher. « La bonne nouvelle c’est que votre Président préféré n’a rien fait de mal! », s’est ainsi exclamé le milliardaire républicain pour conclure son tweet.

La veille, l’un de ses avocats, Rudy Giuliani, avait confirmé l’existence de cet enregistrement, estimant qu’il exonérait Donald Trump davantage qu’il ne le compromettait. « Rudy estime que l’enregistrement +disculpe+ » le président, « pourquoi tant de colère? », a répondu samedi l’avocat de Michael Cohen, Lanny Davis, sur Twitter, étrillant la stratégie du camp présidentiel et qualifiant de « fausse » l’accusation d’illégalité de l’enregistrement.
www.benintv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.