Vaccin contre la Covid-19, l’attitude des pays riches dénoncée

Les critiques à l’encontre des pays riches qui font des commandes massives de vaccin se multiplient. Ces critiques viennent notamment des pays africains.

La Guinée ou encore l’Egypte… pour le moment ce sont les rares pays en Afrique ou des vaccins contre la Covid-19 ont été administrés. D’autres pays sur le continent, comme l’Afrique du Sud, attendent la livraison des lots de vaccins qu’ils ont commandés. 
Pour Amina J. Mohammed, la vice-Secrétaire générale des Nations unies, le monde ne verra pas la fin de la pandémie de coronavirus tant que les vaccins ne seront pas disponibles pour tous les continents. Même si elle reconnait qu’il y a des difficultés.

Amina J. Mohammed en avril 2019 lors d'une rencontre à New York.
Amina J. Mohammed en avril 2019 lors d’une rencontre à New York.


« La production est insuffisante donc même si vous avez de l’argent actuellement vous n’êtes pas assuré d’avoir le vaccin. Ce qu’il faut c’est voir où l’on peut avoir la qualité, la sécurité et d’aller à la production pour que tout le monde puisse être vacciné  » explique Amina J. Mohammed.

Stella Kyriakides la responsable des questions de santé de la Commission européenne lors d'un point de presse le 27 janvier 2021.
Stella Kyriakides la responsable des questions de santé de la Commission européenne lors d’un point de presse le 27 janvier 2021.

Récemment, lors du Forum économique mondial de Davos, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré que « les pays riches du monde accaparent ces vaccins » alors que les pays pauvres sont mis à l’écart.

L’Europe doit cesser de « mentir »  

C’est surtout l’attitude de l’Union européenne que les Africains observent. Alors qu’elle fait pression pour être livrée en nombre et à temps, Bruxelles continue de clamer sa détermination à promouvoir le déploiement de la vaccination à l’échelle du globe. 
Une attitude qui ne convainc pas Agnes Binagwaho, vice-chancelière de l’université de Global health equity et ancienne ministre rwandaise. Selon elle, l’Europe doit cesser de « mentir » sur les promesses de dons de vaccins contre la Covid-19 aux pays africains.

« Soyez franc et dites mes gens d’abord. Ne mentez pas en disant nous sommes égaux. Si la Chine réussissait à donner [des vaccins] et à sauver une grande partie des Africains, pensez-vous qu’ils regarderaient la Chine de manière négative ? Nous ne produisons pas de vaccin, nous serons des consommateurs de tous types de vaccins auquel nous aurons accès. C’est le mensonge que je dénonce et non l’incapacité de l’Europe à fournir des vaccins » réagit Agnes Binagwaho.

L’inaction de l’Europe, associée à la diplomatie chinoise en matière de vaccins, pourrait renforcer l’influence de la Chine en Afrique, estime par ailleurs Agnes Binagwaho. Outre le vaccin du laboratoire chinois Sinopharm, les pays africains se tournent également vers le vaccin russe Spoutnik. La Guinée a ainsi donné son approbation à l’administration de ce dernier.

Source: dw.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.