Vers une sortie de crise à l’institution nationale indépendante des droits humains

L’INIDH, institution nationale indépendante des droits humains a tenu ce mardi 19 juillet une plénière dans la salle des actes du palais du peuple pour tenter d’aplanir les divergences et élaborer un plan d’action des 3 prochains mois. Après des débats houleux à huis clos, les participants ont fait savoir que les membres de l’institution se sont accordés sur l’essentiel. C’est autant dire que la crise qui minait l’institution est en voie d’être résolue.

En tout cas, Oumar GUISSE, l’un des frondeurs s’est montré optimiste au sortir de la rencontre. « Ça s’est vraiment bien passé cette fois-ci. On s’est dit et des vérités et des réalités. Je crois qu’à cette lancée là, les commissions vont tout de suite commencer à travailler, l’INIDH commence à sortir de la léthargie. Les débats ont été houleux. Mais c’est comme ça dans la démocratie, il faut que ça chauffe, ça bouille et reviennent à la sagesse pour essayer de jeter les bases d’une future réussite ».

Cependant, certains participants ont quitté la salle avant la fin de la rencontre. Selon une source proche de l’institution, la gestion de 500 millions de FG accordé à l’INIDH pour son fonctionnement serait à l’origine de la crise.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.