Victimes des flammes à Madina : Dalein accusé de prétention !

A peine le discours tenu, après l’enterrement des quatre tués par le régime d’Alpha Condé, Dalein Diallo s’est vu pris de prétentieux par ces adversaires politiques. Un seul bout de phrase tronqué aura suffi à l’autre camp pour monter sur ses grands chevaux.

«L’opposition républicaine exige que des enquêtes soient menées sur l’incendie survenu à Madina parce que la veille, il y a eu des menaces des loubards du RPG-Arc-en-ciel. Ils ont menacé de brûler Madina. Il faut faire des enquêtes pour savoir si ce ne sont pas eux, parce que pour beaucoup, Madina, ce sont les commerçants sympathisants de l’UFDG qui y sont. Donc il fallait y mettre le feu pour punir les militants de l’UFDG. Nous avons appris que des réunions étaient tenues, que de l’argent a été distribué pour que les gens brûlent les marchés parce qu’on pense que dans ces marchés », a annoncé le leader de l’UFDG.

Pourtant, loin d’être prétentieux, Dalein Diallo tranche : « Ils se trompent. Dans ces marchés, il y a toutes les ethnies, toutes les communautés, tous les partis politiques. Ceux qui ont été victimes de ces crimes-là viennent de toutes les régions, de tous les partis politiques. Mais parfois, les gens ne savent pas. Ils ont l’impression que Madina appartient à un groupe particulier. Ils se trompent. Madina c’est la Guinée. Ils ont voulu, comme ils font mal aux jeunes de l’axe, on les tue comme des mouches, ils pensaient qu’en brûlant là-bas, on brûle les boutiques d’une catégorie, d’un groupe particulier de Guinéens. Ils se trompent. Il faut que des enquêtes soient menées. Il ne faut pas dire que c’est un court-circuit. »

C’est triste. La Guinée est malade de sa haine…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.