Vidéo sur la torture d’un présumé malfaiteur : Colère et indignation des défenseurs des droits de l’homme

La publication sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant des actes de torture d’un malfaiteur par des éléments de la Brigade anti-criminelle(BAC 8) a suscite la colère et l’indignation des défenseurs des droits de l’homme.

Pour Maître Frédéric Foromou Loua, président de l’ONG ‘’Le Même droit pour Tous’’, « c’est insupportable, c’est insoutenable. Le pays ne mérite pas ce genre d’image. Le pays a investit trop d’argent pour la reforme des forces de défense et de sécurité » soutient-il.

Devant des tels agissements de la part des forces de sécurité guinéenne, cet activiste des droits de l’homme est catégorique :

 « Nous allons porter plainte devant la justice par ce qu’à travers la vidéo, on peut identifier les visages. Cette vidéo est la vidéo de la honte. Ce comportement  est le comportement de la honte » déplore Me Loua.

Et pour conclure,  Me Loua rappelle que « l’Etat se doit de sévir par ce que c’est un affront fait aux ONG de défense des droits de l’homme. C’est un affront fait à l’humanité et aux conventions que la Guinée a ratifié qui protègent l’être humain, qui protègent la dignité humaine » a-t-il dit

Dans un communiqué, le gouvernement guinéen a vivement condamné cet acte horrible, avant de suspendre tous les agents de la Brigade Anti-Criminelle (BAC 8).

De son côté, l’Assemblée nationale envisage l’ouverture d’une enquête parlementaire pour situer les responsabilités sur ces actes de torture et dont la publication de la vidéo sur les réseaux sociaux, a suscité la colère et l’indignation chez  bon nombre de guinéens.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.