Vie de l’Etat : Après l’opposition, Alpha Condé rencontre la presse ce mercredi

A deux jours de la visite d’Etat du président Français, François Hollande, qui devrait fouler le sol guinéen, vendredi prochain, le président Alpha Condé rencontre la presse ce mercredi 26 novembre 2014 à 10 heures. C’est du moins le contenu d’un communiqué du bureau de presse à la présidence de la République, transmis à notre rédaction.
‘’Dans le cadre de ses rencontres périodiques avec les médias, son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha Condé, donnera une conférence de presse ce mercredi 26 Novembre 2014’’, a-t-on annoncé.

Et de préciser : ‘’Sont conviés à prendre part à cette rencontre prévue à 12 heures au Palais Sékhoutouréya, les Responsables des Organisations de Presse, ainsi que les journalistes accrédités auprès du Bureau de Presse de la Présidence.’’ ajoute le communiqué.

Cette rencontre entre le Chef de l’Etat guinéen et les hommes des médias intervient 24 heures après celle de l’opposition, qui au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi à la Maison commune des journalistes, a lancé un ultimatum au pouvoir jusqu’au 15 décembre pour satisfaire les différents points de revendication, faute de quoi, elle (ndlr opposition) reprendre ses manifestations sur les places publiques pour se faire entendre.

En plus, l’arrivée à Conakry vendredi prochain du président Français, qui passera quelques heures en à Conakry avant de s’envoler pour Dakar où se tiendra le 15ème

Sommet de la Francophonie, prévu les 29 et 30 novembre prochain, constitue, aux yeux de nombreux observateurs, un signal fort du soutien de la France au gouvernement et au peuple de Guinée, pendant cette période où Ebola fait ravage dans notre pays.

C’est ce qui constitue une opportunité pour le président Alpha Condé d’échanger avec les hommes des médias sur plusieurs sujets qui assaillent la vie nationale avant le somment de Dakar. Le Chef de l’Etat guinéen devrait également se prononcer sur sa participation ou pas au sommet de Dakar.

A ce jour, une frange importante de la population ne souhaiterait pas qu’il prenne part au sommet de Dakar, à cause de la décision des autorités sénégalaises en Août de fermer les frontières, qui ont été partiellement rouvertes, mais dont les conséquences ont profondément affectées les relations diplomatiques ce dernier temps entre les deux pays.

Comme pour dire, plusieurs sujets seront débattus au cours de la rencontre entre Alpha Condé et les hommes des médias et le Chef de l’Etat devrait répondre aux opposants dont la menace de reprise des manifestations peut s’avérer inquiétante pour la stabilité du pays.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.