Ville morte 2016: un échec ou une maturité civique ?

On a l’habitude de vivre de sérieuses difficultés à chaque fois que l’opposition républicaine organise des ville-mortes ou plutôt des marches politiques. La première étant juste ressentie au niveau du grand marché de Madina et environs avec un peu du désordre sur Le Prince. Mais récemment, tel n’a pas été le cas. La mouvance parle d’échec patent. Certains accusent Bah Oury d’avoir joué les sous-marins, d’autres le pouvoir. Rien de tel, tranchent d’autres.

 A tous ceux qui estiment que ce fut un échec, Dalein répond : « Je pense que leurs critères c’est le nombre de morts et les violences dans la rue. Il y a en a eu moins, mais je dois dire que la ville morte a réussi. A Conakry,  les banques ont fonctionné au ralenti soit presqu’à 40%, parce qu’il n’y a avait pas de clients. Toutes les boutiques et les différents magasins étaient fermés. Le trafic routier était fortement réduit. Bien entendu, l’appel que nous avons lancé à nos militants, et tous ceux qui voulaient s’associer à la ville morte sont restés chez eux », justifie Dalein dans un entretien qu’il a accordé à la presse locale.Il a par ailleurs rappelé les démarches menées afin de contenir toute violence : « Nous leur avons demandé d’éviter toute violence contre les usagers de la route qui ne voudraient pas s’associer à notre manifestation et d’éviter d’attaquer même les forces de l’ordre.  Lorsqu’on fait une ville morte aussi civilisée, les gens ne regardent pas la baisse d’activités pour l’attribuer à ce mouvement, ils essayent de dire que ça n’a pas marché. Nous étions habitués à des villes mortes trop musclées où il y’avait assez de violences entrainant même des morts. Je pense qu’on devrait s’en réjouir. L’écrasante majorité des citoyens n’est pas sortie de la maison. Les activités étaient vraiment réduites, c’est cela notre objectif. »

Autant dire que c’est moins un échec qu’une maturité civique et d’un contrôle des militants. C’est donc tant mieux.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.