VILLE-MORTE : Des escarmouches signalées dans les fiefs de l’opposition

La journée ville morte décrétée par l’opposition est, au compte de ce mercredi, à deux visages dans la capitale guinéenne. Le long de l’autoroute Fidel Castro, la circulation affiche ses jours ordinaires. Les citoyens vaquent à leurs activités et les marchés sont bondés de monde. Par contre, le long de l’axe de la route Le Prince, la tranquillité et l’atmosphère de calme du matin ont progressivement cédé la place à une certaine tension.
En fait, tout au long de cette route bordant des quartiers favorables en particulier à Cellou Dalein Diallo, de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), la circulation qui était déjà timide le matin, est littéralement paralysée désormais. Les jeunes militants de l’opposition et les badauds qui profitent de l’occasion pour semer la pagaille ont par endroit investi la route, en vue de stopper la circulation. En face, les forces de l’ordre déployées au niveau des principaux carrefours les chassent à coup de grenades lacrymogènes. Et lentement, le fameux face-à-face projectiles contre bombes lacrymogènes se remet en place. Sauvant ainsi un mot d’ordre de l’opposition qui peine à rallier le grand monde.
Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.