Violences à Mali : L’opposition émet un doute sur la reforme de l’armée

Au terme d’une plénière tenue lundi à Conakry, l’opposition guinéenne condamne avec la dernière énergie les violences perpétrées par les forces armées guinéennes, vendredi dans la Commune urbaine de Mali.

Tout en qualifiant ces actes de violences des « troubles majeures », l’opposition émet un doute à la reforme des forces de défense et de sécurité dont se vantent très souvent les autorités guinéennes :

«  Cette armée dont on vante souvent la métamorphose après la soi-disante réforme des forces de défense et de sécurité, a tout simplement décidé de se soustraire de la loi et de se comporter comme au temps du régime d’exception que nous avons connu entre 2008 et 2010 » déplore Aboubacar Sylla, porte –parole de l’opposition républicaine.

Tout en réitérant son appel à mettre fin à l’impunité en Guinée, l’opposition guinéenne interpelle la justice militaire, afin que les auteurs des ces crimes soient traduits devant les juridictions et punis à la hauteur de leur forfaiture.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.