Violences meurtrières en Guinée: L’ONU exprime des inquiétudes


Face aux violences meurtrières enregistrées ces derniers jours en Guinée, suite à l’appel à manifester lancé par le FNDC contre un projet de reforme constitutionnelle, le Secrétaire général de l’ONU exprime des inquiétudes sur  la situation qui prévaut en Guinée

« Le Secrétaire Général suit avec de plus en plus d’inquiétude la situation en Guinée, où des manifestations contre une proposition gouvernementale d’amender la Constitution se sont déroulées aujourd’hui le 14 octobre 2019 », a déclaré son porte-parole au cours d’un point de presse.

Devant la dégradation de la situation sécuritaire et les risques des violences, l’ONU appelle à la « plus grande retenue et au respect des normes internationales en matières des droits de l’homme».

« Il répète que la liberté d’expression et de réunion sont des droits fondamentaux et appelle les forces de sécurité à faire preuve de la plus grande retenue et à respecter les normes internationales applicables en matière de droits de l’Homme lorsqu’elles réagissent à toute manifestation », a rappelé le porte-parole de Monsieur Guterres.

Après trois jours de manifestations, le bilan des victimes s’alourdit. On compte déjà une dizaine de morts à Conakry et à Mamou, selon l’assistance médicale du FNDC. 

Pendant ce temps, le procès des 6 leaders du FNDC, arrêtés la veille de la manifestation s’est ouvert ce mercredi au Tribunal de première instance de Dixinn à Conakry.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.