Violences politiques : L’ambassadeur de la Russie flingue l’opposition

« Il faut que l’opposition soit quand même plus responsable. Si vous appelez les gens à manifester, c’est vous qui êtes responsable de leur sécurité au moment de la manifestation (…) ».

C’est par ces mots que l’Ambassadeur de la Russe en Guinée, a fustigé l’opposition guinéenne qu’il accuse d’être responsable des violences lors des manifestations politiques, qui ont endeuillée de nombreuses familles.

Invité d’une émission sur le plateau de la télévision nationale, Alexandre Brégaszé, s’interroge sur le  »pourquoi des ville-mortes ».

« Les provocateurs, ceux qui jettent des pierres, détruisent des magasins, détruisent des voitures et qui détruisent les biens des autres, ce n’est pas bon ça. Et surtout, il ne faut pas appeler telle ou telle manifestation ville-morte, ça attire toujours la mort. Pourquoi ville-morte ? Ville paisible, ville apaisée, ville de paix c’est surtout la paix, pas de morts, pas de ville-morte. », S’interroge le diplomate russe.

Dans cet entretien avec notre confrère de la télévision nationale, le diplomate russe interpelle l’opposition : « Pour l’avenir si l’opposition veut encore faire des manifestations, qu’elle n’appelle plus leurs manifestations ville-morte. Ça il faut exclure ça », soutient-il.

Au lendemain de cette sortie médiatique, les réactions se multiplient tant sur les réseaux sociaux qu’au sein de la classe politique guinéenne.

Pour les opposants, qui ont qualifié les déclarations du diplomate russe ‘’d’ingérence dans les affaires intérieures de la Guinée, ’’la Russie n’a pas de leçons de démocratie à donner à la Guinée.’’

Ibrahima Camara, www.kababachir.com

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.