Virus Ebola en Haute Guinée : un premier cas à Léro (Siguiri), certains citoyens n’y croient pas


Après la Guinée forestière et la Basse Guinée, la Haute Guinée vient d’enregistré son tout premier cas d’Ebola depuis la réapparition du virus dans le pays. Il s’agit d’un homme âgé d’une trentaine d’années qui aurait quitté la région forestière pour se rendre à Léro, un district relevant de la sous-préfecture de Siguirini (préfecture de Siguiri). C’est à l’hôpital de cette localité qu’il a été découvert que l’homme était porteur du virus, aussitôt il a été transporté à l’hôpital régional de Kankan puis conduit vers le centre de traitement épidémiologique de Nzérékoré.


« Oui effectivement un homme de 30 ans a été confirmé porteur du virus Ebola à Léro. Nous en avons été informés par le district sanitaire de la localité et la direction préfectorale de la santé de Siguiri. Il est originaire de Nzérékoré. Nous avons fait venir une ambulance de l’hôpital régional de Kankan, pour l’envoyer au centre de traitement qui se trouve là-bas>> nous a confirmé le directeur régional de la santé de Kankan DR. Mohamed Sacko Sylla.


La fièvre hémorragique à virus Ebola s’approche de plus en plus de la ville de Kankan, d’autan plus qu’il est arrivé dans la région, mais malgré tout les risques de contagions présents dans la circulation, Housseine Kaba, ne croit pas du tout à ce retour d’Ebola, il pense plutôt à une manipulation de la population par l’Etat :
« Moi je ne crois pas, parce que l’Etat nous a fait croire qu’avec tous les équipements qui sont venus et tous les financements qui ont été faits, qu’il sera en mesure de maitrise cette situation, donc à l’heure là si on me dit qu’il ya Ebola moi je n’en crois pas, c’est une politique de faire oublié les gens parce qu’il y a assez de conjoncture maintenant donc c’est pour tromper la population ».
A en croire les dits de DR. Mohamed Sacko Sylla, une équipe a été déjà dépêchée dans la zone d’infection, pour le recensement des contacts :
« Dès que nous avons eu l’information, on a envoyé une équipe pour aller recenser tout les cas de contact que ce monsieur a eu. Donc pour le moment, l’heure est encore au travaille, ils recherchent les contacts. Quand ils finiront, nous seront à mesure de faire de point de la situation avec plus de précision et annoncer d’autres dispositions urgentes à prendre », a-t-il ajouté. 
Depuis Kankan, Aly Badara Keita pour Kababachir.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.