Visite de Georges Weah à Conakry : le Football aussi était au rendez-vous


 Cette démonstration d’Alpha Condé à la Bluezone de Kaloum devant l’ancien ballon d’or, est l’un des moments forts de la visite d’Etat et d’amitié du président du Libéria à Conakry.

« Notre grande surprise, c’est quand on a été à la Bluezone où de petits enfants étaient en train de jouer au foot. Je leur ai demandé s’ils le connaissent, ils ont dit ‘oui, Ballon d’or’. Et Weah m’a dit ‘président, quand j’avais 11 ans, je disais que je serai le futur Pelé», révèle Alpha Condé qui dit ne pas connaitre AKB (Abdoul Karim Bangoura sur la photo), ancien sociétaire du Syli national, un ami à Georges Weah.

Élu à la tête du Libéria, en janvier 2018, l’ancien footballeur a  effectué une visite d’amitié et de fraternité de 48 h à Conakry.

Selon Mamadi Touré, ministre des Affaires étrangères, cette visite de Georges Weah  portait essentiellement sur le raffermissement des relations entre la Guinée et le Libéria :

 « Il s’agira pour les deux chefs d’Etat et leurs délégations de revoir à quel niveau se trouve notre coopération bilatérale, pour voir de quelle façon on peut approfondir et diversifier davantage ces relations dans l’intérêt des deux pays », a expliqué le Chef de la Diplomatie guinéenne.

Ajoutant qu’Alpha Condé et son hôte étudieront la possibilité de signer des accords dans bien des domaines : 

« Il y aura un communiqué qui va exprimer la volonté politique des deux Etats à trouver des accords, à s’entendre sur des domaines. Il y a plusieurs domaines dans lesquels on peut coopérer. C’est notamment dans les domaines des investissements, des mines, des transports ou encore de la défense. Ce n’est pas garanti que des accords seront signés, mais cela pourrait se faire dans un proche avenir », a précisé Mamadi Touré.
Au cours de cette visite de deux jours, Georges Weah et Alpha Condé se sont rendus au port conteneur et à la Blue zone (à Kaloum). La visite a été couronnée par un diner avec les deux chefs d’Etat dans la soirée du jeudi.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.