Visites inopinées de Condé : risque de propagation du Corona !

Dans bien des structures, une féroce adversité minent le réel fonctionnement des départements, des directions nationales ou générales. Une guerre larvée rythme les rapports de cohabitation. Soit entre ministres et chefs de Cabinet, soit entre ministres et DAF, soit autres cadres à un niveau inférieur.

En tout cas, les visites inopinées d’Alpha Condé seront exploitées par certains haut-perchés de régler des comptes à des adversaires connus ou non connus. Le tout, au nom d’une prétendue instruction du Chef de l’Etat. C’est donc du pain béni pour bien des zélés cadres afin de mériter mieux. Aucun département ou direction générale voire nationale n’échappe à cette situation. C’est pourquoi d’ailleurs, même sans bureau, certains rallient leur département de tutelle afin d’échapper à toutes éventualités fâcheuses. Les relations sont donc normalisées pour la circonstance, le temps d’endormir ou de tuer à jamais cette fameuse instruction du président.

Les bureaux déjà suffisamment exigus sont désormais bondés, même Corona prend peur en voyant ce beau monde discuter de tout et de rien, en l’absence d’une réelle occupation. « On vient, on passe le temps, puis, on quitte », scande un cadre de l’Intégration africaine. Et cet autre d’ajouter : « Cette mesure d’Alpha Condé encourage juste les cadres zélés à mettre la pression sur d’autres, pour rallier la ville. »

En tout cas, les bouchons sont énormes et agacent plus d’un cadre, non habitué à un tel exercice au quotidien. Certains parient sur la propagation du virus, au regard du nombre élevés d’occupants des locaux restreints sans aucune mesure barrière.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.