Voici pourquoi Bakary Fofana a chuté

« Vous savez le problème de la CENI c’est Bakary. Si BaKary est tombé c’est parce que celui qui l’a mis là l’a lâché, sinon ces commissaires-là n’auraient jamais renversé Bakary. Mais vous savez quand vous arrivez d’une certaine manière au pouvoir, celui qui vous utilise, quand il n’a plus besoin de vous, il vous jette comme mouchoir. »

Salifou Sylla dit ici tout haut ce que tous les autres Guinéens disent tout bas : Alpha Condé a usé de calculs politiciens, abusé de Bakary et gâté celui-ci pour se tirer d’affaires. Aujourd’hui, Bakary chute de son piédestal, même s’il continue de bénéficier des privilèges liés à la présidence de la CENI (voiture de fonction, bureau, etc.)Salifou Sylla rappelle que la crise actuelle ne date pas d’aujourd’hui : « En 2013, les commissaires de la CENI sont venus devant nous tous, membres du gouvernement, facilitateurs, Ambassadeurs, représentants de la communauté internationale pour s’attaquer à Bakary Fofana l’accusant de gérer de manière opaque. »

Et mieux, « Bakary faisait ce qu’il voulait. Il n’avait aucun respect pour aucun ministre, aucun respect pour l’opposition, avec l’arrogance et l’insuffisance. Et quand vous l’entendez parler, vous savez qu’il ne dominait rien dans les problèmes de l’élection. » Aux dires de ce médiateur, Bakary tient ses commissaires par l’argent : « comme il leur a donné un peu d’argent, quand ils sont revenus, ils disent bon, nous avons réglé nos problèmes en famille. »

Cette honteuse situation donne du crédit à la déclaration de Patrice Camara de l’UNR qui estime que : « C’est une déstabilisation (ceni, NDLR) pure et simple pour des raisons pécuniaires.Nous avons plutôt des commissaires préoccupés par le gain. »

 

La Guinée fait pitié.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.