Voici ce que le ministre Oyé Guilavogui veut réaliser en 2017

L’un des sujets qui ont fait l’actualité guinéenne cette semaine c’est les passages des différents ministres à l’Assemblée nationale au compte de la session budgétaire. Devant les députés, l’un après l’autre chacun a défendu son plan d’action annuel et exposé son projet pour l’année 2017 qui commence dans un peu moins d’un mois. En toile de fond la demande de budget pour le financement de leurs projets respectifs.

Devant une soixantaine de députés ayant répondu à la session, le ministre des Transports Oyé Guilavogui ne s’est pas empêché de promettre (encore) la mise en place prochainement d’un réseau ferroviaire pour le transport des personnes et de leurs biens, alors que le train Conakry Express est à l’arrêt depuis plusieurs semaines.

En effet, Oyé Guilavogui entend mettre «en place un réseau de transport inter-urbain, inter-États des personnes et des marchandises Conakry-Kankan-Bamako». S’agissant du transport aérien, il a annoncé aux députés qu’un «promoteur guinéen s’est associé à un partenaire stratégique pour créer une compagnie de droit guinéen dénommée Guinea Airlines». Si l’on s’en tient aux propos du Ministre, le lancement officiel de son exploitation est prévu courant premier trimestre 2017.

Par ailleurs, il a soutenu la récupération de la gestion du train Conakry Express des mains des chinois qui le gèrent depuis son lancement pour la confier à des responsables guinéens. Une proposition que certains députés n’ont pas tardé à critiquée. «Laissez avec les chinois la gestion de Conakry Express», a conseillé le président du groupe parlement les Libéraux démocrates, Fodé Oussou Fofana.

Sur le plan aérien, ferroviaire ou routier, Oyé Guilavogui a du pain sur la planche. Mais connaissant ses promesses tenues par le passé comme celle concernant la relance de la Sotelgui quand il était ministre des Postes et des Télécommunications, il faut surtout atteindre la réalisation de promesses citées ci-dessus pour exprimer la moindre satisfaction. D’ailleurs n’attend-t-il pas le feu des députés pour entamer la «réalisation de ces engagements»?

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.