Y a-t-il eu transparence dans la gestion des fonds du Syli ?

Le ministre des Sports a lui-même reconnu que l’Etat a mis de gros moyens dans l’organisation de la CAN où le Syli a été sorti en 8è des finales par les Algériens. Mais une question reste posée : y a-t-il eu vraiment la transparence dans la gestion du fonds alloué au Onze national guinéen ?

La main sur le palpitant, Bantama Sow, dans un entretien accordé à nos confrères tranche : « Il y a eu la transparence. Ceux qui disent qu’il n’y a pas eu transparence cherchent autre chose. D’ailleurs les journalistes qui parlent de moyens colossaux sont des gens qui n’ont pas eu l’opportunité d’aller en Egypte. Le ministère n’est pas obligé d’envoyer un journaliste à la compétition africaine. Les journalistes sont pris en charge par le ministère de la communication, chacun doit jouer son rôle et nous on a fait beaucoup d’efforts. On a envoyé beaucoup de personnes. Maintenant si les gens sont frustrés, ils publient des articles parce qu’ils n’ont pas été choisis pour aller en Egypte. Moi de mon côté je suis serin et au moment venu nous ferons un compte-rendu mais je vous dis aujourd’hui que le sport ne marche sans les moyens. Il faut les moyens. Le sport coûte excessivement cher. Mais ce qui est dommage en Guinée quand tu ne mets pas les moyens on dit que l’Etat ne met pas les moyens. Quand on met les moyens on dit on a mis les moyens et il y a eu ça et ça. Mais ceux qui pensent qu’ils auront la tête de quelqu’un se trompent. Je vous apprends d’ailleurs qu’il y a eu une commission interministérielle qui a été créée par le Premier Ministre au sein de laquelle le ministère des finances a un représentant, le ministère du budget, la Primature et la Banque Centrale. C’est cette commission qui a travaillé sur tout le budget. Donc s’il y a des journalistes tapis dans l’ombre qui pensent qu’ils auront Bantama parce que Bantama n’a pas pu les faire voyager ils se trompent. Au moment venu, en tant que responsable de la tutelle je ferais le compte rendu, la fédération, le comité, le comité de soutien que nous avons créé présidé par Maturin, chacun fera son compte rendu dans la transparence ça, je le promets au peuple de Guinée. »

Jugez-en !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.