Yaya Jammet avant de quitter la Gambie : ’’ Alpha Condé m’a soutenu…’’

Après 23 ans de règne sans partage, l’ex-président Gambien a quitté Banjul samedi soir en direction de Guinée Equatoriale, via Conakry, où il devrait s’installer.

Mais le choix de la Guinée Equatoriale comme terre d’accueil, devant la Guinée, la Mauritanie et le Maroc n’est pas fortuite. « Il fallait mieux qu’il soit le plus éloigné géographiquement possible de Banjul », explique à RFI une source diplomatique.

Mais l’opposition Equato-guinéenne qui ne veut pas de l’ex-dictateur dans son pays s’en prend au président Obiang

« Monsieur Obiang n’a consulté aucune institution, n’a consulté personne ici avant de prendre sa décision, c’est-à-dire que Monsieur Obiang ne respecte pas les institutions du pays, de la République, critique Andrés Esono, le secrétaire général de la CDPS. Il prend ses décisions comme il veut, et quand il veut. »

Et le CDPS ne veut pas d’un « dictateur » dans le pays. « Je crois que cet homme devrait faire face à la justice de son pays. Nous ne pouvons lui donner un exil d’or ici, quand il a commis beaucoup de crimes chez lui. »

Avant de quitter Banjul, Yaya Jammet a fait un discours d’adieu. L’ex-homme fort de Banjul qui a voulu s’accrocher au pouvoir, regrettera à jamais son volte-face, après qu’il ait déjà félicité le président élu, Adama Barrow.

Peu avant de quitter Banjul, en compagnie d’Alpha Condé, Yaya Jammet s’est adressé aux Gambiens avant de lancer des fleurs au président Alpha Condé, qui a mené une ultime médiation avec le président Mauritanien, Abdel Aziz :

« Je remercie le bon Dieu pour les 23 ans passés à la tête de la Gambie. Dieu a décidé que c’est la fin de mon pouvoir. C’est un signe pour tester la foi des fidèles, s’il croit en Dieu ou non! Parfois, vous pouvez être victime d’injustice (insistance), mais c’est cela votre destin. Parfois, il vous arrive des choses normales et c’est cela qui doit se passer, c’est inévitable. Parfois, cela peut être le contraire. C’est pour tester votre foi, votre degré de croyance en lui. Dieu dit dans le coran, quand vous êtes content, il faut aussi le remercier, car il est à l’origine de ce bonheur. Quand vous êtes malheureux, il faut aussi remercier le tout puissant.

« Alpha Condé m’a soutenu »

« Je le remercie, maintenant, je connais qui sont mes vrais amis (insistance), comme je l’ai dit au tantôt, combien de nuits est-il resté sans dormir? Depuis le début de la crise, il m’a soutenu et il est là pour la vérité, rien que pour la vérité, je veux le remercier ainsi que les Gambiens », a déclaré l’ex-dictateur peu avant son départ.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.