Zénab Nabaya Dramé : envers et contre tous !

Environ 32 ans, Zénab Dramé,Nabaya (Kankan), pour parler comme tout le monde est depuis juin 2020, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle, du Travail et de l’Emploi dans le gouvernement Kassory Fofana. Révélée au public pour la première fois avec cette fameuse histoire clanique des ‘’518’’, cette diplômée de 2010 en master 1 en économie-finances de l’Université général Lansana Conté de Sonfoniaa vite gravi les échelons.

D’abord en qualité de DAF à l’Agriculture en 2014, alors que Kiridi Bangoura assurait l’intérim, puis à la Santé où elle a réussi à écraser tous ceux qui se dressaient devant elle y compris, la Personne responsable des marchés publics. ZénabNabayaDramé, tente de décrocher une certaine unanimité autour d’elle au lendemain même de sa nomination en qualité de ministre. C’était la nouvelle directrice nationale adjointe de campagne du candidat du RPG Arc-en-ciel, bien scotchée auprès de Kassory Fofana. Elle effectua d’ailleurs avec le Premier ministre bien des voyages dans ce cadre. Les deux se vouent, selon des proches, une admiration et une parfaite complicité.

Kiridi Bangoura, Kassory Fofana, Tibou Kamara (elle a travaillé avec Tibou, avant le 22 mars 2020 pour la victoire de cedéputé uninominal de Dinguiraye)sont entre autres grands soutiens de la trentenaire. Tout est parti depuis 2010, lorsque la dame a apporté ses expertises à la cellule informatique et communication du candidat et futur président de la République Alpha Condé.

Avec le scandale dont elle se serait rendue coupable, elle jouit encore du soutien de Kassory Fofana, lequel au nom du gouvernement, au lieu de déclarer ouvrir une enquête (par ses services, et/ou la justice), fulmine la presse locale, attraper le lièvre levé par la presse, pour rassurer l’opinion et surtout les bailleurs de fonds dont l’AFD –autrement dit, la France avec laquelle on a maille à partir ces derniers temps-, se contente de démentir sans s’appuyer sur des faits ; mais aussi menacer.

Envers et contre tous donc, Zénab tient bon. Et elle est chouchoutée. Allez-y chercher la raison.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.