Appel à manifester : le FNDC remet ça les 21 et 22 janvier


Dès la semaine prochaine, le FNDC reprend le macadam. L’annonce a été faite hier, à l’occasion d’une suspension, le temps de « procéder dans le calme à l’enterrement de nos victimes et permettre aux Guinéens de se réapprovisionner. »

Dans une déclaration rendue public, le FNDC note que « dans plusieurs régions, villes et localités du pays, les populations ont pacifiquement manifesté en dépit de la répression policière ordonnée par le régime. »

A ce titre, « Nous avons enregistré plusieurs morts par balles, des blessés graves, des arrestations arbitraires et plusieurs autres violations flagrantes des droits humains par les forces de défense et de sécurité. » Le FNDC s’est par ailleurs indigné par rapport aux « différentes communications irresponsables, provocatrices et dénuées de toute compassion du gouvernement, encourageant plutôt les exactions contre les paisibles populations. »

Le FNDC a enfin invité les défenseurs de la Constitution à « résister à l’oppression aussi longtemps que cela sera nécessaire. »

Parallèlement, Alpha Condé dans un décret lu mercredi à radiotélévision guinéenne (RTG) a fixé la date d’ouverture de la campagne électorale pour les élections législatives  au jeudi 16 janvier 20 à 00 heure. Le même décret précise que la campagne électorale prend fin le vendredi 14 février 2020 à minuit.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.