Boké: Finie la 2ème édition du FOJEK, les jeunes demandent aux Sociétés minières de respecter le Code Minier et du Code Local


La 2ème édition du FOJEK (Forum des Jeunes  de Kakandé) s’est tenue, les 16, 17 et 18 août 2019 dans la salle de conférence  de l’hôtel Rio Nunez de Boké sous le thème : « le développement communautaire et la création des richesses dans la préfecture de Boké » ; elle a réuni environ 200 participants en provenance des dix communes de Boké,  de Conakry et d’ailleurs.

Les sous- préfets, les maires des communes rurales, les représentants des ONG, des associations (jeunes et femmes) des représentants des sociétés minières en place, des partenaires techniques et financiers ainsi que des médias publics et privés

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par quatre interventions :

Thèmes débattus : « Développement commentaire et la création des richesses, Environnement, rôle de la jeunesse dans le développement communautaire; Mines et développement communautaire ; Enjeux de la sécurité routière au sein des entreprises minières ; Toute Petite Entreprise(TPE) : contraintes et opportunités ; Contenu Local et Perspectives de Développement Communautaire ; ANAFIC/FODEL : Rôles et impacts sur les communautés minières ; Importance du désenclavement maritime et terrestre dans la région de Boké ; Un film documentaire  a été projeté sur l’exploitation de la bauxite pour mieux comprendre son impact sur l’environnement.

Utile de souligner que la présentation de ces différentes thématiques  ont suscité des débats et permis de mettre en lumière la situation des jeunes dans la Préfecture de Boké et de discuter de diverses stratégies et approches favorables au développement de l’entreprenariat et à l’auto emploi des jeunes.   

Ainsi,  les stratégies et approches favorables à une meilleure  prise en compte des priorités et des besoins pratiques des jeunes dans les actions de développement ont été proposées  par les différents panélistes. 

Au  terme des discussions, les jeunes de la préfecture de Boké ont formulé des recommandations auprès de l’Etat et du Gouvernement : il s’agit entre autres de libérer et mettre à la disposition des communautés de Boké le FODEL dans les meilleurs délais ; soutenir les projets de renforcement des capacités des jeunes et des  femmes au tour des secteurs porteurs de croissance et aider à la formalisation des structures crées par les jeunes et les femmes ; accompagner la diversification des activités économiques (agriculture, pêche, élevage, artisanat…) à travers la promotion des initiatives de développement dont les jeunes sont porteurs ; vulgariser le document sur la stratégie de développement économique de Boké ; faire profiter les populations de Boké aux avantages liés à la décision présidentielle  faisant de Boké Zone Economique Spéciale ; mettre en place un cadre de concertation multi acteurs (autorités, sociétés minières, jeunes  et femmes) sous le leadership des autorités préfectorales pour la mise en œuvre et le suivi des recommandations formulées lors du présent forum.

Les participants ont aussi demandé aux Communes urbaines et rurales de prévoir dans le budget communal, le financement  des activités économiques pour les jeunes et les femmes ; d’accorder au moins 30% des revenus miniers (FODEL et ANAFIC) aux activités génératrices de revenus des jeunes et des femmes ; prendre en compte dans les outils de planification (PDL, PAI) les priorités des jeunes et des femmes ; d’informer et rendre compte des résultats des  actions de  développement initiés dans les communes ; renforcer les sensibilisations des communautés sur la sécurité routière pour réduire les accidents de circulation routière ; d’investir une bonne partie des fonds provenant des compensations communautaires dans la formation des jeunes (techniques de montage et de gestion de projets, informatique, auto-école…).

Dans le même mémo, les participants au FOJEK ont invité les Sociétés minières à donner la priorité aux achats de produits locaux destinés aux compagnies minières ;  respecter strictement le Code Minier et du Contenu Local, soutenir  la formation de la main d’œuvre locale ; accompagner l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes en faisant la sensibilisation, la communication sur les services de développement d’entreprise,  la mise en place des fonds de garantie auxquels les jeunes et les femmes peuvent accéder et le renforcement de capacités des entrepreneurs.

Une manière de rendre la stratégie d’approvisionnement des compagnies minières (achats locaux, acquisitions de contrats,  recrutement du personnel local) transparent et accessible à tous les jeunes de Boké, renforcer le dialogue entre les sociétés minières et les jeunes de façon responsable afin d’éviter des crises sociales récurrentes ; accompagner le renforcement des capacités des jeunes entrepreneurs techniquement, financièrement et matériellement à l’image des TPE qui sont soutenues par la CBG.

Aux Programmes, Projets, Agences de Développement, OSC  et ONG Internationales, renforcer les capacités des jeunes en technique  de formulation et montage de projets bancables ; accompagner la gestion du FODEL au bénéfice des communautés   conformément aux textes régis en la matière ; soutenir la mise en place d’un incubateur et un centre de développement des affaires en faveur des jeunes et  des femmes pour la création et le développement des entreprises dans la Préfecture de Boké; accompagner la formation technique et professionnelle des jeunes de concert avec les services de l’Etat habilités en vue de favoriser  ou améliorer l’employabilité des jeunes.

Aux Jeunes de Boké, se former pour accroitre et améliorer leurs compétitivités sur le marché d’emploi, prendre part aux formations initiées par les partenaires sans demander des contreparties (perdiems), contribuer au maintien d’un climat de paix,  de cohésion sociale et de l’entente entre les filles et fils de Boké ; avoir le souci de créer des structures de jeunesse (associations, GIE…) visant  leur autonomisation ; prendre conscience du danger de la consommation de la drogue et des stupéfiants en vue d’adopter un comportement responsable ; s’orienter dans les activités agro-business au lieu de chercher des emplois précaires dans les sociétés minières ; encourage le FOJEK a continué d’organiser ce genre de forum.

Rendant un vibrant hommage au président de la République pour l’édification d’un Boké nouveau, le forum déplore l’absence notoire de certaines minières à tous les travaux du forum : CBG, GAC, SMB, COBAD, CDM Chine, GDM, UMS.

Par contre, il remercie l’AMC pour son assiduité lors du présent forum.

Le FOJEK remercie très sincèrement  le Ministre des Mines et de la Géologie, le Ministre de l’information et de Communication pour leurs disponibilités et leurs précieuses contributions ainsi que les autorités régionales, préfectorales et communales à cette deuxième édition.

Par la  même occasion, il exprime toute sa reconnaissance aux partenaires :

Société Navale Guinéenne, CECI-Guinée, UMS  GUICOPRESS, Médias et la Direction de l’hôtel Rio Nunez pour leurs soutiens matériels et financiers qui ont permis de réaliser le présent forum.

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.