Kassory Fofana prend-il le dialogue politique en main ?


Avec la présence Laho Bangoura, un conseiller de Kassory Fofana, dans la relance du dialogue politique inter guinéen, on est tenté de croire que le Premier ministre longtemps au retrait par rapport à son droit constitutionnel essaie de reprendre la main. C’est ainsi que Damaro, Boureima ont été dégommés.

Laho Bangoura entre en scène. Et apparemment de plante vite : «Il n’y a pas de délai, nous sommes dans un processus de négociations qui demande forcément du temps, de la patience et de la détermination.» Ce seul extrait veut dire que ce dialogue n’aura aucune incidence, car, pendant qu’on dialogue, la CENI poursuit son désordre. Le gouvernement refuse l’installation des chefs de quartier. Et Alpha Condé parvient à gérer ses opposants. Le temps, lui n’attend pas. 2020 c’est déjà demain. Le 3è mandat avance… En tout cas, le changement opéré dans l’exécution de ce nouveau dialogue ne semble point rassurer.

Des locaux du  ministère de l’Administration du territoire, à la salle des actes du palais du peuple, de Boureima, Damaro à Laho, etc. C’est pour amuser la galerie. La présence de Bah Ousmane,  Kiridi Bangoura et d’Aboubacar Sylla ne saurait distraire les opposants. « Une opération d’enfumage », selon Sydia Touré ; lequel demande : «soyons sérieux. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.